SERMON PRONONCE PAR SERIGNE ABDOUL AHAD MBACKE KHALIF GENERAL DES MOURIDES A L’OCCASION DE LA TABASKI

SERMON PRONONCE PAR SERIGNE ABDOUL AHAD MBACKE KHALIF GENERAL DES MOURIDES A L’OCCASION DE LA TABASKI ( Aïd-el-Kabir) CELEBREE LE JEUDI 6 AOUT 1987 (10ême JOUR DE DUL HIJJATI 1408 A TOUBA ( SENEGAL ).

Que le Salut, la Paix et la Bénédiction de DIEU soient sur vous.

Vous mes frères, je vous adresse mes salutations, vous remercie, vous témoigne ma gratitude, vous présente mes félicitations pour la circonstance de ce jour et vous fais mes excuses.

Quant à notre sermon d’aujourd’hui, il porte strictement sur la FOI EN DIEU et l’ACCOMPLISSEMENT DE L’OEUVRE PIE.

Car il semble que la foi est la base essentielle qui détermine tout, il semble également que c’est le seul facteur auquel DIEU se préoccupe en nous, car s’Il nous a suscités à la création, jouissant sur nous d’un droit de possession qu’Il ne partage avec personne, affirmant que " DIEU’’ est le Patron-Protecteur de ceux qui ont cru et que les mécréants n’ont aucun Patron-Protecteur" (S47 V11), cela prouve nettement que la foi est un facteur essentiel pour nous.

Aussi la foi, DIEU semble l’avoir étroitement liée à l’oeuvre pie, montrant que celui qui croit en DIEU, doit nécessairement l’acccomplir. C’est un devoir auquel on ne peut faillir, car Il l’a établi en corrélation avec la foi, qui ne peut être certaine sans elle.

Car partout où Il dit : "ceux qui ont cru" dans un verset, il dira par la suite : "et accompli de bonnes oeuvres " ; et partout où on Le voit dire : " ceux qui ont cru et accompli de bonnes oeuvres ", la suite du verset n’est jamais une faveur dont on peut se dispenser, ou dont on a les moyens de se le procurer ou de se l’accorder. Par conséquent, la voie qu’Il recommande de suivre pour obtenir cela, est strictement celle dans laquelle nous devons nous engager et la suivre.

-" Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres, Nous les ferons sûrement entrer dans le nombre des vertueux (les saints)." (S29 V9)

- " Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres Nous effacerons certainement leurs mauvaises actions." (S29V7)

- " Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres Nous les installerons au Paradis. (S29V58)

- " Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres ont une Absolution et un Salaire Immense." (S35V7)

"NOUS LES COMPTERONS PARMI LES VERTUEUX" dont il est question, nul n’est à même de se l’adjuger, nul n’est également à même de s’en passer, car : " Et Zacharie, Jean (Baptiste), Jésus et Élie tous font partie des vertueux." (S6V35)

Un tel rang, personne ne peut se le promouvoir, mais compte tenu de la voie que DIEU a tracée, assurant la promotion à qui l’emprunte, on doit rendre grâce et s’évertuer à la suivre.

"NOUS EFFACERONS CERTAINEMENT LEURS MAUVAISES ACTIONS " aussi le péché qui t’envahit de toute part, s’il n’est pas effacé le plus proprement, purifié jusqu’à ce qu’il semble
n’ avoir jamais été commis, au moment de désigner les membres de son clan, DIEU ne te comptera pas parmi eux. Et le fait de ne pas être accepté par DIEU dans Sa Faction, puisse DIEU nous en préserver.

Quels sont donc ceux qui forment la faction de DIEU ?

- ceux là que DIEU accepte comme étant de Son Parti, qui sont ils ?

" Tu ne verras jamais ceux qui croient en DIEU et au Jour Ultime sympathiser avec ceux qui sont hostiles à DIEU et à son PROPHETE... " jusqu’à " ... ceux-là constituent le Parti de DIEU, seul le Parti de DIEU triomphera. "(S58V22)

Voilà le sens donné à : " nous effacerons certainement leurs mauvaises actions."

Quant à "NOUS LES INSTALLERONS AU PARADIS" : Au Paradis, celui à qui on n’y prévoit pas une installation, ne sera que sans issue. Donc les recommandations dont l’observance accorde le bénéfice d’une demeure au Paradis, il nous incombe de les préserver et de rendre grâce à DIEU pour cela.

Pour ce qui est également de "l’ABSOLUTION ET DU SALAIRE IMMENSE " : DIEU est le seul à accepter que tu l’offense par un péché immense ; qui mérite pour ta part une condamnation sans appel et qu’Il te l’absoute, et ne se contente pas seulement de l’absolution alors que s’Il te le pardonnait simplement en te laissant sain et sauf, tu n’en reviendrais pas, Il ne s’en tient pas à cela, mais t’accorde en plus de la rémission une faveur considérable qu’on peut mesurer, et ceci , Il l’a affirmé et confirmé. Il a dit :

"Ceux qui se repentent, auront cru et accompli de bonnes œuvres , ceux-là DIEU transformera leurs mauvaises actions en bonnes. " (S25 V70)

Malgré cela, Il poursuit en disant :

"Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres, à eux là Félicité et une issue heureuse ."(513V29)

Avant d’annoncer la rétribution :

" Ceux qui auront cru et accompli les bonnes œuvres, ceux-là sont les meilleurs de toute la création, leur récompense auprès de leur SEIGNEUR, c’est les Jardins de l’Eden sous lesquels coulent les rivières et où ils seront immortels ; DIEU leur a témoigné Sa Satisfaction et ils Lui ont témoigné la leur, cela est pour celui qui aura craint son SEIGNEUR. "(S13 V7-8)

" Cela est pour celui qui aura craint son SEIGNEUR" qu’Il précise à la fin du verset, est la raison pour laquelle, au moment d’indiquer le chemin que celui qui veut aboutir à cela doit emprunter, Il le commença par :

"Oh vous qui croyez ! Craignez DIEU ! cherchez pour accéder à Lui un Guide Spirituel et combattez âprement sur Son chemin." (S5 V35)

Nous reviendrons sur le fragment "cherchez pour accéder à Lui un Guide Spirituel ".

Quant au COMBAT A MENER ÂPREMENT SUR SON CHEMIN , il est le Suivant : "œuvrez dans le Champ de DIEU !"

Or quand tu travailles matin et Soir dans le champ de DIEU , même à ton niveau, si tu n’es pas averti, tu croirais travailler au profit d’un autre, les observateurs peuvent sup­poser que tu œuvres chaque matin pour autrui ; mais dans le champ de DIEU, en tout cas, celui qui offre quotidiennement ses services, de manière a récolter le produit de sa sueur pour un lot important, ou un hangar, il saura que DIEU n’a qu’une seule affirmation :

"Celui qui accomplit une bonne action le fait pour soi-même." (S41 V46)

C’est sur cette affirmation qu’Il avait faite, qu’Il revient en te disant : "voilà ton œuvre ! " Quelle que soit donc l’action que mène un individu, c’est dans son propre intérêt qu’il l’accomplit.

Par conséquent, " les BONNES ACTIONS ", à cause desquel­les DIEU évoque : "ceux qui ont accompli les bonnes actions", quant à elles, illustrons les comme il se doit :

Cela doit être semblable à une profusion de bois morts que l’on rassemble en faisceau et joint en un seul fagot.

Quant à pouvoir porter le fagot et s’en aller, DIEU en a fa­vorisé certains Serviteurs, à qui Il a donné une force et une assistance, avant qu’ils ne puissent le soulever et le transporter.

Fais nous autres indigents, suivant nos possibilités.

DIEU nous a engagé dans une Voie, dans laquelle nous pouvons avoir une issue, à savoir :

"ALLAH veut pour vous l ’allègement, car l ’homme a été crée faible !" (S4 V28)

et dit alors : "A présent voilà le fardeau, choisis dans le faisceau la branche dont le poids te convient."

Tu choisis celle qui est à ta portée et la prend, Il te dit : "Cette bûche ne doit pas être mise à terre. Pour te coucher, tu la mets en haut, le matin tu la portes, où que tu sois, tu t’encombres avec, que celui qui prenne connaissance de toi, connaisse le rameau, celui auprès de qui ton nom fait écho, doit t’entendre avec elle, lorsqu’on te voit, ce doit être avec cette bûche."

Tu te voues ainsi à cette bûche et la maintiens. Si tu le fais, le résultat que cela te procure est le suivant : cela donne l’impression qu’on t’a inspiré que celle-ci fait partie du groupe des BONNES ACTIONS, ainsi tu la gardes, la tiens, te fie à elle, l’honores et lui accordes le maximum de faveurs de ta part.

A la longue, elles se diront : "une telle d’entre nous est absente, allons la chercher !" et quelqu’une est désignée en vue d’aller la retrouver.

Si elle se présente et trouve que tu t’occupes de celle-ci, t’en charges, t’y fies et l’honores, en les considérant ensemble et en leur accordant ensemble la même attention, cette derniè­re restera à demeure avec toi, comme celle-là s’était fixée.

Quant au groupe, il se forme à partir de trois personnes dans un ensemble, donc, lorsque trois éléments s’en évadent et que personne ne les retrouve, on dit alors "allons les voir !" et c’est tous les membres du groupe qui viennent les chercher.

S’ils viennent et que tu observes vis à vis d’eux la même conduite que tu avais à l’égard des précédents, s’atta­chant à eux, se consacrant à eux et les maintenant ensemble, ils resteront désormais avec toi.

Par conséquent, il semble que les Puissants ont quant à eux, porté le faisceau dans toute sa charge, car il a été mis à leur disposition la force de l’assumer et de le mener à bon port ; mais nous autres qui sommes faibles aussi, la seule bûche que nous portons et ne nous séparons pas d’elle, a fait que tout le reste des branches du faisceau sont par­venues d’elles-mêmes jusqu’à nous. Cela est en fait, la Misé­ricorde de DIEU.

"CHERCHEZ POUR ACCEDER A LUI UN GUIDE SPIRITUEL" [ du V35 S5, évoqué ci-dessus ], examinons-le.

"Cherchez pour accéder à Lui un Guide spirituel" signifie :

" Un jour, toutes les communautés seront appelées une à une devant Nous, leurs Chefs Spirituels en tête. "(Coran S17 V71)
Cela est ce qui motive l’impératif "cherchez pour accéder à Lui un Guide spirituel."

C’est pourquoi Il nous oblige à temps à ce que chacun trouve un Chef Spirituel, de sorte qu’à l’occasion de ce jour, s’il se lève et que tu te places derrière lui, il ne te de­mandera pas : " en vertu de quoi tu me suis ?"

Voilà ce qui explique "Un jour, toutes les communautés seront appelées une à une devant Nous, leurs Chefs Spirituels en tête."

Par conséquent, la chose étant comme telle et qu’en Chef Spirituel, Il nous ait favorisé de quelqu’un au sujet de qui, nous ne pouvons affirmer que sa mission est un servi­ce de matinée, il a rempli sa mission le soir est seulement ce que nous pouvons dire, car, Si le monde doit durer huit jours (8 jours), c’est au sixième jour qu’il est venu, donc il n’est équivoque pour personne que sa mission est un service accompli dans la soirée certes, mais avec cette soirée de prestation, ceux qui étaient déjà sur le parcours dès le début de la matinée, ayant passé la journée à marcher, la nuit également et qui ne se sont pas reposés un seul instant, n’ont eu de lui que de le trouver à destination bien installé.

Que ces derniers l’avaient trouvé à destination aussi, constitue un fait clair et certain que personne n’ ignore ; je l’éclaircirai de manière qu’on le sache.

Un témoin, quand on le cherche en dehors de DIEU, on en exige au moins deux qui soient intègres, mais s il s’agit de DIEU, cela n’exige plus personne :

"DIEU suffit pour Témoin." (S4 V79)

Et dans ces écrits, il dit[1] : "DIEU est mon Témoin que je suis parmi les Gens de Bedr et le rebelle ne se tourne pas vers moi."

"DIEU est mon Témoin que je suis parmi les Gens de Bedr et le rebelle a peur de moi."

Cette déclaration est très explicite, il l’a tenue, affir­mant qu’il est un des membres de Bedr et DIEU l’a témoigné. Poursuivant cela, il dira ensuite :

[Témoignage ] "au même titre qu’Il a assimilé ma plume et encre aux sabres ayant servi de munitions dans la compa­gnie l’Envoyé et les flèches"- c’est ainsi qu’il a témoigné ­cela.

"Toi qui m’as assimilé, au Nom de l’Elu, à un imbus d’autorité et de prestige, en dehors de tout préjudice et de toute corruption."

" au point où je devins comme quelqu’un ayant partici­pé jadis aux différents combats de l’islam et ayant répondu à tous les rassemblements."

Un tel personnage - vous savez tous qu’une chose vers laquelle on se rue, est un objet de compétition ; chaque Ndongo[2] Daara, en ce qui le concerne, dans la compétition autour d’un repas, s’il plonge sa main sans rien tirer du plat, sait perdue la partie , mais quant à nous autres, la part qui nous revient dans le plat autour duquel nous avons compéti, même en ignorant que nous ne sommes pas bredouilles, ceux du royaume céleste et ceux qui sont sous la terre, sa­vent quant à eux, que nous ne le sommes nullement - DIEU soit loué, Il est le Maître des mondes ! est strictement ce que nous devons dire.

"Dieu soit loué, Il est le Maître des mondes !"

"DIEU soit loué, Il est le Maître des mondes !"

Que la Paix, le Salut et la Bénédiction de DIEU soient sur vous

Quant aux bonnes actions, l’accomplissement de bonnes actions, il faut nécessairement que je l’éclaircisse, de sorte que vous puissiez comprendre :

« Tout ce que tu fais, en ne craignant pas qu’on te sur­prenne dans l’action, ne craignant pas également qu’on le rapporte devant toi, tiens-toi à cela et fonce, inutile de de­mander, voilà la Bonne Action ; il en va de même pour son contraire aussi.

Que DIEU nous en préserve.


[1] Il remplace ici le Chef Spirirtuel Cheikh Ahmadou BAMBA.

[2] Ndongo Daara : novice spirituel reçu dans des centres de perfectionnement spirituel spécialisés, où on lui inculque des valeurs telles qu’il puisse sacrifier son âme et ses liens pour complaire à DIEU, avant d’affronter la vie et ses adversités.



LES KHALIFES

logo article Cheikh Mouhammadou Moustapha MBACKE 1927-1945
logo article El Hadji Fadilou MBACKE (1945-1968)
logo article Serigne Abdoul Ahad MBACKE 1968-1989
logo article Serigne Abdoul Khadre MBACKE 1989-1990
logo article Serigne Saliou Mbacke
logo article Serigne El Hadj Mouhammadou Lamine Bara MBACKE (2007 2010)
logo article Serigne Cheikh Sidy Moukhtar MBACKE 2010 - 2018
logo article Serigne Mountakha Mbacké
Complexe Hizbut Tarqiyyah sur la route de Belel Touba, Sénégal
Tel +221 33 975 10 29
Fax: +221 33 975 52 40
Email: info@htcom.sn